Le lycée de Brocéliande est membre du réseau NETINVET

9

Qu’est-ce que le réseau NETINVET ?

NETINVET est un réseau européen composé d’écoles de niveau BTS, de centres de formation, d’organisations professionnelles et d’entreprises dont le but est de faciliter la mobilité des apprenants au cours de leur cursus. « Notamment dans le domaine du transport et de la logistique. Le réseau va s’ouvrir à d’autres secteurs comme les Bac pro ainsi que la filière de mécanique poids lourds. » D’autres destinations européennes sont à l’étude.

Les séjours et stages à l’étranger

9

Le lycée Brocéliande favorise les séjours à l’étranger de ses élèves de terminale bac pro.

Retour sur l’expérience d’Alan Emeraud, Théo Letourneur et Clément Boussin, trois lycéens en Terminale, bac pro de conducteur routier, option section européenne au lycée Brocéliande, au travers de l’article que Ouest-France leur avait consacré.

« Depuis un certain nombre d’années, le lycée encourage la mobilité de ses élèves lors de leur stage obligatoire. Si certains restent en France, les trois copains ont décidé de franchir le pas et de partir à Malte, petite île multiculturelle située au milieu de la Méditerranée, à quelques encablures de la Sicile.

Quinze jours de mise en rayon dans un supermarché et quinze jours de livraison avec des chauffeurs routiers locaux. « Nous souhaitons favoriser les mobilités de nos élèves de lycée professionnel et de BTS », explique Elodie Ouisse, prof de maths au lycée professionnel et dans les sections européennes.

L’enseignante est également la référente de l’établissement pour l’action Européenne et Internationale (ERAEI). « Depuis l’an dernier, nous avons permis à des élèves de Terminale Bac pro de réaliser leur stage en Europe. Grâce notamment à une bourse régionale appelée Jali (Jeunes à l’international) », un dispositif destiné à promouvoir la mobilité des jeunes Bretons.

Une confiance accrue

L’objectif « est de développer les compétences linguistiques attendues aujourd’hui dans le monde professionnel et donc leur employabilité ». Alan, Théo et Clément ont été heureux de cette belle expérience. « Il leur a fallu un temps d’adaptation la première semaine. Mais on leur avait conseillé d’aller vers les autres pour s’intégrer ».

À l’issue du stage, les trois jeunes « se sont sentis rassurés sur leur capacité à s’adapter et à communiquer en anglais ». Alan confirme. « Cela nous a permis de découvrir un autre pays, une autre culture et de pouvoir approfondir notre vocabulaire en anglais. Les gens étaient super cool ! »

... et actualités